Lettre ouverte des Ami.e.s de la Roya pour le festival PASSEURS D’HUMANITE au maire de Tende

Lettre ci-dessous adressée à Monsieur le maire de Tende.
Celle-ci est ouverte par souci de transparence dans une situation anormalement bloquée : la République, c’est naturellement l’élection libre de représentant·es, mais c’est aussi la loi sur la vie associative qui nous permet de faire société ensemble et qui nécessite dialogue et écoute.

Merci par avance de votre soutien que vous pouvez manifester comme vous le souhaitez. Celui-ci est précieux pour continuer l’aventure du Festival des Passeur·ses d’humanité.

Amicalement,
Jacques

Lettre ouverte à Monsieur le maire de Tende

Monsieur le Maire,

Comme vous le savez, et avec votre accord, le Festival des Passeur·ses d’Humanité se tient chaque année à Tende le week-end qui suit celui de la Saint-Éloi. Dès le mois de septembre, nous vous avons donc sollicité pour que l’étape tendasque du prochain festival ait lieu lors du week-end du 19 au 21 juillet.
Sans vraiment d’explication, monsieur le conseiller municipal responsable aux événements nous a proposé de recevoir le festival les lundi (après-midi) et mardi. Mais vous en conviendrez, commencer le Festival si tôt dans la semaine est tout à fait impossible. Nous n’avons pas les forces pour organiser le festival toute la semaine et ne pouvons nous priver du week-end, moment le plus propice pour faire venir du monde.
Depuis 4 mois, malgré toutes nos demandes de rendez-vous et multiples démarches, nous n’avons reçu aucune réponse, ni réussi à établir un dialogue pour trouver une solution acceptable pour tous.

Pourtant ce festival avec ses 2500 participant.e.s contribue à créer une dynamique de la vallée et particulièrement du village de Tende ; ainsi la DRAC et la Fondation de France nous encouragent et nous apportent leurs conseils.
Pourtant, les artistes locaux, les artisan·es, les associations, les porteur·ses de projets trouvent dans cette manifestation l’occasion de se produire et de se faire connaître.
Pourtant, les commerçant·es plébiscitent cet événement aux nombreuses retombées positives.
Pourtant, ce festival fait connaître la vallée et la rend attractive. Ainsi plusieurs dizaines de personnes l’ont découverte à cette occasion, et aujourd’hui y habitent et y travaillent.
Pourtant vous-même, voici 2 ans, avez déclaré que ce festival était un très bon ambassadeur de la Roya, et avez tenu à remercier et féliciter les organisateur·ices qui sont totalement bénévoles.

Cette année, le festival aura comme thème « Vallée de la Roya, vallée de Bien Être« , et nous avons l’ambition de mieux encore faire valoir les atouts des villages, l’énergie et les initiatives qui s’y déploient.
Alors pour nous, votre proposition qui revient à ne pas accueillir le festival à Tende est totalement incompréhensible, comme l’est l’absence de dialogue pour trouver une solution. Nous rendons publique cette lettre, pour que les habitantes et les habitants comprennent les raisons de l’absence d’étape à Tende et parce que nous savons combien la vie associative dans toute sa diversité est un atout pour NOTRE village qui nécessite écoute et concertation.

Monsieur le Maire, notre démarche ouverte est à l’image de notre espoir sincère que la situation se débloque. Vous le savez, beaucoup de personnes de notre équipe ont un attachement affectif et familial à Tende. Comme beaucoup d’habitant·es, nous pensons que face aux épreuves à répétition , NOTRE village a besoin de toutes ses énergies et talents. Aucun effort, aucune bonne volonté ne devrait être de trop.

Dans l’attente de la suite que vous donnerez le plus rapidement possible à notre ultime demande,
Veuillez recevoir Monsieur le Maire, nos plus sincères salutations citoyennes.

Jacques Perreux
Président des Ami·e·s de la Roya