Communiqué de Roya citoyenne : jugement en appel de Cédric Herrou 8.817 Aix « Militantisme et Notoriété condamnés »

 Dans Communiqués

Communiqué en téléchargement au format pdf : cp-10.8.17-appel-aix-cedric

 

Cédric Herrou : Militantisme et Notoriété
condamnés par la Cour d’appel d’Aix en Provence

Le 10/08/2017

 

Cédric Herrou n’arrêtera pas son aide aux réfugiés, Cédric Herrou ne s’excuse pas, il revendique… Cédric Herrou ne se tait pas, il figure dans tous les médias : la Cour d’appel d’Aix-en-Provence frappe fort.

Elle condamne même Cédric Herrou pour une action qui avait été décidée collectivement par Roya Citoyenne et des dizaines d’autres personnes militantes dans le cadre du Collectif Roya Solidaire.

Mais Cédric Herrou n’est pas seul (Cf. par ex. communiqués de soutien de LDH France, de Attac France…), son action  et celle de Roya Citoyenne ont  fait prendre conscience que :

  • l’Etat français, qui reproche à l’Angleterre d’être responsable de la « jungle » de Calais en refusant d’accueillir les réfugiés, est responsable de la même chose à Vintimille ;
  • l’Etat français multiplie les pratiques illégales à la frontière franco-italienne et n’applique pas la loi tant pour les demandeurs d’asile que pour les mineurs non accompagnés. Par ailleurs, rien n’est fait pour proposer un accueil décent à ces réfugiés dans les Alpes-Maritimes.

Oui, Cédric Herrou et Roya Citoyenne ne sont pas seuls : associations locales, départementales et nationales les soutiennent ainsi que des citoyens de France et du monde entier,  de plus en plus écœurés par cette obstination à condamner la solidarité.

Faire de Cédric Herrou, figure des citoyens solidaires, un bouc émissaire de la bataille pour les droits fondamentaux des personnes exilées ramène au visage de Janus de la politique  irresponsable menée par les instances départementales, nationales, européennes. Celle-ci  engendre deux phénomènes :

  • le premier est celui de l’élan de sympathie sans cesse grandissant pour les « solidaires » et la cause de ceux qu’ils défendent, image de plus en plus bafouée de la France des droits de l’homme dans le monde ;
  • le deuxième, à l’inverse, vient nourrir la vague raciste et xénophobe qui s’amplifie.

Cette partition qui s’opère est nettement visible aussi bien dans nos vallées qu’ailleurs en France et en Europe. Elle conduit manifestement vers un trouble à l’ordre public majeur.

Il vous appartient, Mesdames et Messieurs les décideurs politiques, de choisir vous aussi vers quel élan de sympathie vous pencherez.

Articles récents
Contactez-nous

Not readable? Change text. captcha txt