HOMMAGE A HUGO

Infatigable militant des droits humains, antifasciste et solidaire au grand coeur,

Hugo, parti trop tôt de la maladie qui l’a rongé, nous te gardons dans nos coeurs.

Communiqué « Sauvage agression d’un membre actif de Roya citoyenne » à Contes le 14/4/19

Rappel de la terrible agression qu’il avait subi, lui et les demandeurs d’asile qu’il accueillait, dans son domicile à Contes

https://www.roya-citoyenne.fr/2021/11/proces-hugo-et-demandeurs-dasile-revue-de-presse-verdict-au-1712-21-8h/

https://www.roya-citoyenne.fr/2021/11/appel-a-soutien-proces-hugo-tgi-nice-vendredi-19-11-21-a-8-h/

Ci-dessous le très bel hommage que lui rend son avocat, Me Zia OlOUMI :

 » Ce visage ne vous dit peut être rien. Et à ceux à qui ça dirait quelque chose, on peut s’interroger de savoir si on le connaissait vraiment ?
Hugues Sechet, Hugo pour les intimes, Papa Lolo pour les réfugiés qu’il soutenait voire hébergeait chez lui, nous a quitté ce matin dans son sommeil, suite à une maladie qui l’a rongée. 
Ironie du sort, sa disparition intervient alors qu’il devait retrouver son appartement qui avait été saccagé une nuit d’avril 2019 par une bande de jeunes sauvageons racistes qui avaient tenté l’irréparable à coup de barre de fer, de marteau et de couteaux ! Une vingtaine ! Et il avait été protégé par ses quatre amis nigérians demandeurs d’asile qu’il hébergeait chez lui à ce moment là, faute pour eux de pouvoir bénéficier d’un hébergement pendant leur demande d’asile. Une des autres hontes de notre République déjà condamnée par la CEDH pour atteinte à la dignité des demandeurs d’asile!
Il devait retrouver son appartement enfin réparé après 3 années de combat pour que l’organisme HLM Côte d’Azur Habitat respecte son obligation de rendre habitable le logement invivable depuis l’assaut lâche d’une bande de « connards » !!!
Il s’en est allé l’homme révolté qui avait beaucoup de colère en lui ! 
Ce genre de colère que les gens n’aiment pas côtoyer mais qui nous rappelle que nous sommes des êtres humains. Ce genre de colère sociale, car il luttait contre les injustices et les discriminations, lui qui en a souffert. Ce genre de colère environnementale aussi, car il savait travailler le bois et la terre. Ce genre de colère politique encore qui permet de parler sans filtre pour appeler un chat un chat, un raciste un nazi et des salauds des salauds ! Et ce genre d’humanité que l’on voit rarement… pour lui nous étions tous frères sauf les Nazillons comme il disait. 
Il était un vrai militant ! Je l’ai connu vraiment quand il venait comme membre de la Roya Citoyenne avec ses « gars » comme il disait, « les petits », pour les aider dans le parcours kafkaïen de l’asile, qu’il ne maîtrisait pas lui même. Mais il avait cette volonté d’aider et de faire, de ne pas rester observateur. 
Il était si fier et heureux lorsqu’on lui a rendu visite avec mon équipe en septembre à l’hôpital Saint Georges. « C’est Maitre Oloumi, mon ami et mon avocat » disait il en étant heureux d’être debout et de marcher pour nous saluer. Et déçu que nous devions partir après deux heures de discussion, qui semblait lui manquer.
Salut Hugo, heureux d’avoir pu t’assister sur un petit bout de ton parcours.
Tu resteras dans la tête et le cœur de tous ceux que tu as aidés.
Merci ! 🖤 « 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.