Appel à soutien au bar le Hobbit à VINTIMILLE

Delia Buonomo, qui tient le fameux bar fraternel, « Le Hobbit », Via Hanbury 14 à Vintimille
(rue à gauche avant la gare, trottoir de droite), où le mot « HOSPITALITE » prend tout son sens,  est venue faire état, lors de l’assemblée générale de Roya citoyenne dernièrement à Saorge, de ses plus grandes difficultés à maintenir ses activités solidaires.

Son précieux témoignage a été des plus émouvants.

Son bar reste le seul lieu accueillant ouvert, en dehors de la Caritas, à Vintimille, aux personnes migrantes bloquées dans cette ville-frontière par la politique inhumaine d’expulsions quotidiennes menée par le Gouvernement français.

Aidons-la à aider !

Lisez sa lettre d’appel à soutien, ci-dessous et ici en téléchargement : lettera Delia
faites-la connaitre,
voici son RIB : iban Delia (1)
ou encore la collecte en ligne, cliquez : https://www.gofundme.com/f/solidarieta-per-delia?fbclid=IwAR3ngkPdPvRqn6LC0V_sgPkrZWF16K12U9vS-E1L-VJv5pXw1POgTWy4rX4
Pour la suivre, sa page Facebook Bar Hobbit :
https://www.facebook.com/Bar-Hobbit-297635710633758/

Vintimille, 15/11/2019

Bonjour,

Je m’appelle Delia Bonuomo, je suis la titulaire du bar Hobbit à Vintimille.

Depuis 4 ans mon bar est devenu un point de rencontre pour les gens de passage, où ils peuvent se reposer, recharger leurs téléphones et où les femmes et les enfants peuvent prendre un repas chaud gratuitement, se laver et se changer avec le peu de vêtements qui me sont donnés par les solidaires.

Elles peuvent aussi disposer des protections hygiéniques et du nécessaire de toilettes et parfois des poussettes pour les bébés.

Le bar est aussi un point de référence et de rencontre pour les associations, les bénévoles, nous avons la chance, parfois, d’avoir des médecins de passage qui peuvent utiliser la petite salle derrière pour visiter les patients.

Il y a aussi des réunions des associations des associations italiennes et francaises qui œuvrent sur cette frontière.

Des personnes de toute l’Europe arrivent ici pour aider, pour s’informer sur comment s’investir sur le territoire.

Mon investissement humanitaire auprès des gens de passage a fait que mon bar a été déserté par la clientèle locale, raciste et ignorante.

La population de Vintimille a toujours été hostile envers mon action.

Tout cela a fait que mon activité ne permet plus de subvenir à ses propres besoins financiers.

Cela va me conduire, si je ne trouve pas une solution à fermer le bar Hobbit.

Je ne pourrais compter que sur une aide extérieure qui me permettrai de payer mon loyer et mes charges pour continuer ma bataille humanitaire avec fierté et amour.

C’est cette nécessité extrême qui me pousse aujourd’hui à demander votre aide.

J’écris tout ceci les larmes aux yeux.

Je ne veux pas fermer.

Merci de votre aide.

Delia 

Plus d’infos :